• Francis Poulenc

     

    Durant l’occupation, Poulenc met en musique « sous le manteau » des poèmes interdits d’Eluard : la Cantate Liberté et la cantate Un Soir de Neige. Le climat y est extraordinaire mais reflète aussi l’affliction et la douleur de ces années noires.

    Au sortir de la guerre, Poulenc se tourne alors vers l’harmonisation de chansons populaires. Il est l’un des rares compositeurs français à nous laisser un important répertoire dédié au chœur.

    Ci-dessous, interview de Philippe Forget, chef de chœur.

     1. C'est la petit' fill' du prince

     

     

     

    2. Margoton va t'a l'iau