• Rimsky-Korsakov

     

    TRADUCTION - CHOEUR DU HOUBLON

     

    Kak za retchenkoï yar khmel, Vakroug koustika viotsia.
    Derrière la rivière le houblon Autour du buisson s’enroule.

    Pereveysia, yar khmel, na nachou staronkou. Na nacheï staronké balchoïe privolié.
    Tourne-toi, houblon, de notre côté. De notre côté la liberté est grande.

    Oï ! Ya paidou, mladenka, v’zelen sad gouliatî, v’zelen sad gouliatî, khmelouchkou chipatî.
    Oh je vais, jeunette, au vert jardin promener, au vert jardin promener pour cueillir le houblon.

    Nachiplou ya khmelou, khmelou yaravova. Navarou ya piva, piva maladova.
    Je vais recueillir le houblon, le houblon d’été ; je vais brasser la bière, la jeune bière.

    Pazovou ya gostia, gostia daragova, Batouchkou radnova.
    J’appellerai l’invité, le cher invité : l’invité cher c’est mon père.

    Batouchka boudiet, goria nié ouboudiet, Goria nié ouboudiet, lich taski priboudiet,
    Mon père viendra mais ma peine ne partira pas, ma peine ne partira pas, elle grandira.

    ich taski priboudiet.
    Ma peine grandira seulement.

    Couplet suivant : Kak za retchenkoï … etc. (mêmes paroles, sauf : ma mère viendra, etc.)

    Et le dernier couplet : Kak za retchenkoï… , mêmes paroles sauf :

    Moï milenkî boudiet, gorouchka ouboudiet, gorouchka ouboudiet, veselia priboudiet,
    Mon bien-aimé viendra, et le chagrin diminuera, la peine diminuera, la joie grandira,

    Veselia priboudiet. Oï !
    La joie grandira. Oh !

     

    Télécharger « Rimsky-Korsakov - Le choeur du houblon - traduction.pdf »

     

     TRADUCTION  - FAIS-MOI UNE NATTE

     

    1.Zapletitsia, pleten’, zapletitsia, zapletitsia ! (za-ple-tit-sia, ple-ten’)

    Zaviajisia, ouzel, zaviajisia, zaviajisia !          (za-via-ji-sia, ou-zel)

                        Fais-toi une natte, tresse-la, tresse-la !

                        Lie-toi le nœud, lie-toi, lie-toi !

    A sviet, maia sera outitsa, spotoplaiet mladikh dietei, (spo-to-pla-iet’ mla-dikh die-tei)

    Chto bo miédé, bo patoké, chto iastbakh sakharikh.   (iast-bakh sa-kha-rikh)

                        Ah ma belle, comme un oiseau, elle nourrit ses petits enfants

                        Avec du miel, de la mélasse et des mets copieux et sucrés.

    2.Kak zaplelsia pleten’, kak zaplelsia, kak zaplelsia.   (kak za-plel-sia)

    Zaviazalsia ouzel, zaviazalsia, zaviazalsia.                 (za-via-zal-sia)

                        Le tressage était fait, était fait, était fait

                        Et le nœud était lié, était lié, était lié.

    A sviet, maia sera … sakharikh. (Cette 2e partie reste identique)

    3.Raspletitsia, pleten’, raspletitsia, raspletitsia !          (ras-ple-tit-sia)

    Razviajisia ouzel, razviajisia, razviajisia !                    (raz-via-ji-sia)

                        Défais-toi le tressage, défais-le, défais-le !

                        Dénoue-toi le nœud, dénoue-le, dénoue-le !

    A sviet, etc. (2e partie restée identique)

    4.Kak rasplelsia pleten’, kak rasplelsia, kak rasplelsia. (ras-plel-sia)

    Razviazalsia ouzel, razviazalsia, razviazalsia.              (raz-via-zal-sia)

                        Le tressage était défait, était défait, était défait,

                       Et le nœud s’est dénoué, s’est dénoué, s’est dénoué.

    A sviet, etc. (2e partie restée identique)

     

    TRADUCTION - AU CHAMP IL Y A UN PETIT TILLEUL

     

     1.Aï, bo polié (bis), aï, bo polié lipienka (bis)

                        Ah, au champ, ah au champ il y a un petit tilleul.

    2.Pod lipienkoï (bis), pod lipienkoï biel chater (bis)

                       Sous ce tilleul il y a une tente blanche.

    3.Bo tom chatré (bis), bo tom chatré stol stoït (bis)

                       Dans cette tente se trouve une table.

    4.Za tiem stolom (bis), za tiem stolom diévitsa (bis)

                       Près de la table il y a une jeune fille.

    5.Rvala tsvietî (bis), rvala tsvietî so travî (bis)

                       Elle cueillait des fleurs sur le sol.

    6.Vila vénok (bis), vila vénok s gorodî (bis)

                       Elle tressait les fleurs en bouquet.

    7.S gorodim (bis), s gorodim iakhontom (bis)

                        Avec une pierre, une pierre précieuse.

    8.Kamou vénok (bis), kamou vénok iznosit’ (bis)

                        A qui va-t-elle porter, à qui va-t-elle porter ce bouquet ?

    9.Nosit’ vénok (bis), nocit’ vénok staromou (bis)

                       Elle porte le bouquet, elle porte le bouquet à un vieil homme.

    10.Staromou (bis), staromou vénok nié snosit’ (bis)

                       Mais à un vieux on ne porte pas de bouquet.

    11.Milomou vénok (bis), milomou vénok iznosit’ (bis)

                       C’est à ton bien-aimé que tu portes le bouquet.